RESEAU DES FEMMES LEADERS DE MADAGASCAR

Mise en place officielle du réseau des femmes leaders de Madagascar par la Présidente de l’Assemblée Nationale

Un grand évènement qui sera a jamais marquée dans l’histoire, la mise en place du réseau des femmes leaders africaines de Madagascar. Sous le leadership de la Première dame Mialy Rajoelina, les femmes Malgaches appuyés par le système des Nations Unies à Madagascar et l’Union Africaine, se lèvent pour montrer leur volonté et leur engagement à réaliser les 12 priorités de Beijing et se relever d’une meilleure manière face au contexte de covid-19. La première action fut la signature de l’arbre d’engagement. À l'échelle mondiale, l’année 2020 marque le 25 ème anniversaire de la 4 ème Conférence mondiale sur les femmes et  l'adoption de la Déclaration et du Programme d'action de Beijing, célébré sous le thème « Génération Egalité. La Plate-forme d'Action adoptée en 1995 à Beijing désigne 12 domaines prioritaires d'intervention qui requièrent une attention et une action particulière de la communauté internationale, des gouvernements et de la société civile. Chacun de ces 12 domaines d'intervention contient des recommandations et des objectifs clairement formulés. En adoptant ce large programme d'action, les gouvernements signataires y compris Madagascar se sont engagés à agir concrètement pour améliorer la situation des femmes. L'année 2020 célèbre également le 20 ème anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité et le 5 ème anniversaire de l'engagement mondial envers le programme de développement durable. A notre époque, le leadership des femmes dans toutes les sphères de la vie politique, sociale et économique a besoin d’un changement de mentalité au niveau de la société, d’un appui réel de la part de tous les partenaires nationaux et internationaux et d’une solidarité forte parmi les groupes de femmes.

Il s’agit par ailleurs d’un sujet incontournable qui est au cœur de l’action du système des Nations Unies non seulement pour réaliser l’égalité des droits et la dignité intrinsèque des femmes et des hommes mais également pour atteindre les objectifs de développement durables notamment l’Objectif numéro 5 spécifiquement à l’atteinte de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles, tout en l’intégrant de façon transversale dans tous les autres ODD.

Il s’adhère également aux principes consacrés dans la Charte des Nations Unies, la Déclaration universelle des droits de l’homme et les autres instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme, en particulier la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et la Convention relative aux droits de l’enfant ainsi que la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes et la Déclaration sur le droit au développement. Selon le Secrétaire Général de l’ONU : «Il est temps d'arrêter d'essayer de changer les femmes et de commencer à changer les systèmes qui les empêchent de réaliser leur potentiel. Nos structures de pouvoir ont évolué progressivement sur des milliers d'années. Une autre évolution est attendue depuis longtemps. Le 21 ème siècle doit être le siècle de l’égalité des femmes. Le leadership des femmes doit être «au premier plan» pour atteindre les objectifs de développement durable dans la lutte contre la violence croissante et la pauvreté due à la pandémie à COVID-19 actuelle »

En février 2020, pendant la réunion de haut niveau sur l’égalité entre les hommes et les femmes et l’autonomisation des femmes en Afrique en marge du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l'Union africaine, les femmes leaders d'Afrique et de l’Union Africaine ont adopté la Déclaration sur la décennie 20-30 des femmes africaines, axée sur leur inclusion financière et économique et lancé le Fonds pour le leadership des femmes africaines en partenariat avec l'Union africaine, la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, l’ONU Femmes et le Réseau des Femmes Leaders Africaines.

La Décennie d'action que nous avons entamé en 2020 vise à transformer les institutions et les structures, à élargir  l'inclusion et à favoriser la durabilité. Ce défi que toutes les Nations se sont engagées à relever d’ici 2030 vient d’être corsé par la COVID19 Et nous ne le relèverons pas sans les femmes et les filles qui représentent au moins la moitié de la population!

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
RCO
Bureau du(de la) Coordonnateur(trice) résident(e)
UNFPA
Fonds des Nations unies pour la population