Notre équipe à Madagascar

M. Issa SANOGO, Coordonnateur Résident, Nation Unies Madagascar

Issa Sanogo

ONU
Coordonnateur Résident
Le 15 octobre, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a nommé Issa Sanogo de la Côte d’Ivoire, Coordonnateur résident des Nations Unies à Madagascar, avec l’approbation du gouvernement hôte. M. Sanogo apporte à sa nouvelle affectation plus de 25 ans d’expérience dans le domaine du développement et de l’action humanitaire, acquise aux Nations Unies et à l’extérieur. Avant de rejoindre les Nations Unies, il était économiste à la Banque mondiale en Guinée et a occupé des postes gouvernementaux en Côte d'Ivoire, notamment en tant que conseiller technique auprès du ministre de l'Industrie et de la Promotion du secteur privé et en tant qu'économiste au Bureau des études techniques et Développement. M. Sanogo est titulaire d'un doctorat en économie, d'une maîtrise en analyse financière et économique des projets de développement et d'une maîtrise en analyse et gestion des politiques économiques du Centre d'Etudes et de Recherche pour le Développement International (CERDI) de l'Université d'Auvergne en France.
Natasha Van Rijn

Natasha van Rijn

UNDP Représentant résident
Mme Natasha van Rijn, Représentant du PNUD à Madagascar a pris fonction le 19 octobre 2020. Natasha van est Australienne et a commencé a servir les Nations Unies en 2001. Avant de rejoindre son poste à Madagascar , elle a été la directrice adjointe du PNUD pour les Programme en République Centrafricaine; et de chef d*équipe du PNUD pour les opérations de soutien de la paix au Yémen;
Auparavant , elle a travaille pour le SNU au Timor Oriental et au Burundi pour le département des opérations de maintien de la paix. Elle a aussi déjà travaille au siège pour les opérations de maintien de la paix et pour le bureau régional Afrique du PNUD.
Elle est titulaire de Maitrise en violence conflit et développement de l'Université de Londres , Ecole d'Etudes Orientales et Africaines. (SOAS)
M.Koffi KOUAME

Koffi KOUAME

FNUAP
Représentant Résident
M.Koffi KOUAME, de nationalité Ivoirienne, a pris fonction le 2 janvier 2021 en qualité de Représentant de UNFPA Madagascar et Directeur pays pour Comores, Maurice et Seychelles.
Avant de rejoindre Madagascar, M. KOUAME a servi comme Représentant de UNFPA pour Afghanistan and Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il a aussi au préalable servi comme Représentant Adjoint de UNFPA pour le Nigéria et Administrateur de Programme pour la Sierra Leone et le Sénégal. Avant de rejoindre UNFPA, M. KOUAME a servi en qualité d’Administrateur de Recherche et Evaluation pour la Région Afrique de la Fédération Internationale pour la Planification Familiale (IPPF) basée au Kenya. Il a par ailleurs servi comme Chargé d’Etudes au Département de Démographie de l’Institut National de la Statistique, Ministère du Plan de la République de Côte d’Ivoire.
M. KOUAME est un professionnel accompli du développement avec 30 années d’expérience dans les domaines du leadership, de la gestion et du plaidoyer en matière de Population et Santé de la Reproduction. Il est titulaire d’un Master Exécutif en Gestion des Organisations Internationales obtenu à l’Ecole de Gestion de Bocconi, Italie ; d’un Master en Démographie obtenu à l’Institut de Formation et de Recherche Démographiques, Yaoundé ; et d’une Licence d’Economie de l’Université d’Abidjan, Côte d’Ivoire.
Jean François Basse

Jean François Basse

UNICEF
Représentant résident
 
 
Jean François Basse cumule plus de 25 années d’expérience dans le domaine de la promotion et la protection des droits de l’enfant. Conseiller Régional pour la protection de l’enfance depuis 2016 au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), M. Basse apporte son expertise technique et sa vision stratégique a 21 pays de l’Afrique de l’Est et Australe. Durant cette période, il a en outre travaillé en tant que Chargé de mission pendant six mois au Bureau de la Directrice Exécutive de l’UNICEF sur la stratégie visant à améliorer l’approche de l’Organisation en matière de prévention et de lutte contre l’exploitation et les atteintes sexuelles. En 2020, il a également servi durant six mois comme Représentant intérimaire de l’UNICEF en Angola.

Avant d’occuper ces fonctions, M. Basse a été déployé par l’UNICEF de 2014 à 2016 à Addis Abeba en Ethiopie, au siège de l’Union Africaine en qualité de Conseiller Principal chargé de la protection l’enfance.
Auparavant, entre 2004 et 2014, il a occupé plusieurs postes en République Démocratique du Congo, au Tchad, au Soudan et au Kenya. Il a également servi au Siège de l’UNICEF comme Conseiller Principal a la Division des Programmes et a été membre de l’équipe de déploiement rapides pour les urgences liées aux épidémies, conflits armés ou catastrophes naturelles.
M. Basse a rejoint l’Organisation des Nations Unies en 1997 au Rwanda avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme. Il a ensuite été déployé dans les Operations de Maintien de la Paix en Angola et en République Démocratique du Congo.
Avant de rejoindre les Nations Unies en 1993, Mr Basse a travaillé à l’Observatoire International des Prisons (OIP) au sein duquel il a occupé les postes de Délégué Régional pour l’Afrique et avant d’être
nommé Secrétaire-General de l’OIP.
Pendant sa carrière, Mr Basse a également contribué à élaborer des manuels de formations sur les questions relatives les droits de l’homme et le droit humanitaire ; les violations graves des droits de
l’enfant ; ainsi que le genre et la protection des victimes. Il également impliquée dans la formation des officiers de l’ordre, des juges, des travailleurs sociaux et du personnel pénitentiaire.
Né en 1964 au Sénégal, M. Basse est titulaire d’une Maitrise en droit international de droit de l’homme et de droit humanitaire de l’Université Catholique de Lyon en France. Il a également obtenu un Certificat en Normes Sociales de l’Université de Pennsylvanie aux USA. Il parle couramment le français, l’anglais et le portugais.
Pasqualina Di Sirio PAM

Pasqualina Di Sirio

PAM
Représentant du PAM à Madagascar
 
 
 
Pasqualina Di Sirio dispose de plus de 30 ans d'expérience avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) dans des rôles managériaux dans les Bureaux de Pays, Bureaux Régionaux et les Bureaux des relations avec les donateurs en Afrique, en Amérique latine et au Siège, Rome. Elle a rejoint le PAM en tant que Junior Professional Officer et évolué au sein de l'Organisation en assumant régulièrement des rôles critiques de responsabilités plus élevées comme Directeur de Pays dans deux affectations précédentes. Pasqualina Di Sirio a dirigé des opérations complexes à la tête de grandes équipes vers des objectifs communs afin d’atteindre les objectifs de l’Organisation de sauver et de changer des vies grâce à une réflexion stratégique et à un leadership influent basé sur une théorie du changement. Elle dispose d’une solide expertise globale dans les fonctions de partenariat et de programmation axées sur les résultats pour une assistance efficace. La Représentante possède également une solide connaissance du paysage et de la réforme des Nations Unies avec la conviction qu'une collaboration solide entre institutions renforce les avantages pour les populations et les gouvernements assistés dans la réalisation des objectifs des Objectifs de Développement Durables 2030.
Mbuli Charles BOLIKO

Mbuli Charles BOLIKO

FAO
Représentant de la FAO à Madagascar, aux Comores, à Maurice, aux Seychelles
 
 
 
Mbuli Charles BOLIKO, ressortissant de la République démocratique du Congo, est titulaire d'un PhD en développement international de l'Université de Nagoya au Japon, d'un diplôme d'études avancées en gestion stratégique du capital humain de l'Université de Genève en Suisse, et d'une maîtrise ès sciences en psychologie industrielle de l'Université de Kisangani en République démocratique du Congo.

Après une carrière dans les hautes instances de l’Etat dans son pays d’origine et une période d’études et d’enseignement à l’Université de Nagoya au Japon, il a rejoint le Siège de la FAO à Rome en 1997 à la Division des ressources humaines. De 1998 à 2003, il a été chargé de liaison au Bureau de liaison de la FAO avec les Nations Unies à New York, où il était en charge des questions de politique macro-économique, de l'aide humanitaire et de la gestion des ressources humaines. En 2003, il a rejoint le Bureau du Directeur général en tant qu'Attaché de cabinet, puis est devenu Attaché de cabinet principal en 2008. De 2009 à 2013, il a été chef du Service du recrutement et des affectations à la Division des ressources humaines au Siège de la FAO. En 2013, il a été nommé Directeur du Bureau de liaison de la FAO au Japon, où il a largement contribué à améliorer la visibilité de la FAO ainsi que la collaboration avec les acteurs publics, privés et non étatiques. Son parcours sur quatre continents différents l’a amené à Madagascar en tant que Représentant de la FAO à Madagascar, aux Comores, à Maurice, aux Seychelles.
Volatiana Rakotondrazafy

Volatiana Rakotondrazafy

ONUDI
Représentante
 
Avant d'occuper ce poste, elle a travaillé pendant 10 ans en tant que chargée de production dans une usine de produits laitiers. Elle a ensuite été consultante indépendante en évaluation de projets et en développement industriel, en particulier dans le secteur des aliments et des boissons aux Comores, au Tchad et à Madagascar. Volatiana est titulaire d'un diplôme de troisième cycle en biochimie / sciences de l'alimentation et en nutrition de l'Université d'Antananarivo, ainsi que d'un certificat conjoint en études du développement du Madagascar Development Learning Center et du Earth Institute de l'Université de Columbia aux États-Unis.
Coffi Agossou

Coffi Agossou

OIT
Représentant Résident
 
Dr Coffi AGOSSOU est Directeur du Bureau de Pays de l’Organisation internationale du Travail (OIT) pour Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles. Avant cette position, il était Spécialiste Principal en Statistiques du Travail au bureau de l’OIT à Pretoria en Afrique du Sud. Il était membre de l’Equipe du Travail Décent et était chargé d’apporter une assistance technique en statistiques du travail à 18 pays de l’Afrique australe et de l’Afrique de l’Est ainsi qu’à SADC (Commission de Développement de l’Afrique Australe). Avant de rejoindre l’OIT, il a travaillé pour le Centre Régional du PNUD qui était basé à Dakar au Sénégal où il avait occupé le poste d’Expert en Emploi des Jeunes pour le Programme régional pour l’emploi des jeunes et la cohésion sociale (YERP).
Jude Padayachy

Jude Padayachy

ONUSIDA
Directeur pays
Avant d'être nommé Directeur pays de l'ONUSIDA pour Madagascar, Comores, Maurice, et Seychelles, M. Jude Padayachy était le conseiller principal en information stratégique au siège de l'ONUSIDA à Genève de 2013 à 2017. Il a exercé cette même fonction de 2010 à 2013 au bureau interpays de l'ONUSIDA pour Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles et de 2003 à 2007 au bureau de l’ONUSIDA en Afrique du Sud.

Aux Seychelles, M. Padayachy était le Directeur General au Ministère de la Santé pendant trois ans puis auprès du Ministère de l’Information et de la Communication pour quatre ans. Par ailleurs, il fut aussi Conseiller Technique au bureau régional de l’OMS avant de devenir le Chef des services statistiques national et commissaire des recensements.
Marcellin Nimpa MENGOUO

Marcellin Nimpa MENGOUO

OMS
Représentant a.i
 
 
 
Roger Charles Evina IOM

Roger Charles Evina

OIM
Chef de mission
Expert en migration de travail, engagement de la Diaspora et développement humain (LHD), environnement et changement climatique (MECC), de la recherche des questions de migration et des affaires humanitaires, Roger Charles EVINA, travaille pour l'OIM depuis 15 ans. Il a rejoint la Mission de l’OIM à Madagascar en avril 2022 en tant que Chef de Mission couvrant Madagascar et les Comores.

Avant cela, il a servi plusieurs missions de l'OIM et à ce titre au Burkina Faso ou il a occupé le poste de chef des unités LHD-MECC et réinsertion (MPA) entre 2019-2021, au Cameroun il a occupé le poste de chef de bureau entre 2013-2018, au Zimbabwe il a occupé le poste de chef d'unité entre 2018-2019, en Belgique il a occupé le poste d'assistant du directeur de l'Observatoire ACP sur les migrations entre 2010-2013. Il a commencé sa carrière a l'OIM au Cameroun en tant que chercheur sur les flux migratoires et bien d'autres initiatives entre 2007-2010.

Il a été impliqué dans plusieurs opérations d'urgence affectant des migrants bloqués ou des ressortissants de pays tiers et des personnes déplacées internes (PDI) pendant la crise centrafricaine et Boko Haram au Nigeria affectant le Cameroun et le cyclone Idai affectant le Zimbabwe et le Mozambique. Avant cela, il a mené des recherches pour l'OIM Cameroun et a publié le profil migratoire en 2009.

Il a obtenu son Master en Economie à l'Université de Yaoundé II au Cameroun. Il est de nationalité camerounaise, de langue maternelle Bulu, parlant couramment le français et l'anglais, il est une personne clé pour les questions liées aux urgences, l’engagement de la diaspora, la migration de main-d'œuvre et au développement, à l'environnement et au changement climatique, à la recherche, à la coopération technique et aux affaires humanitaires.
Amjad Abbashar

Amjad Abbashar

UNDRR
Directeur Régional
 
 
 
M. Abbashar a été nommé chef du Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNISDR), Bureau régional pour l'Afrique en 2016. De 2010 à 2015, il a été le chef du Bureau régional de l'UNISDR pour les États arabes au Caire, en Égypte. M. Abbashar a commencé sa carrière aux Nations Unies au début des années 1990 en tant que responsable de programme au sein de l'unité d'urgence du PNUD au Soudan, chargée de l'opération Lifeline Sudan. De 1995 à 1997, il a occupé le poste de coordinateur de terrain au sein du département des affaires humanitaires à Monrovia pendant la guerre civile au Libéria, et de 1998 à 1999, il a été affecté au poste de chef adjoint de l'OCHA en Sierra Leone. En 1999, il a rejoint le Service de l'élaboration des politiques et des études au siège de l'OCHA à New York, en tant que responsable des affaires humanitaires, se concentrant sur les questions intergouvernementales liées au Conseil de sécurité, à l'Assemblée générale et au Conseil économique et social. De 2004 à 2005, M. Abbashar a occupé le poste de chef de cabinet de l'OCHA. Plus tard, en 2006, il a été chef de la section de planification et d'analyse des politiques, où il s'est concentré sur l'élaboration de politiques liées aux affaires humanitaires et à leur interface avec les programmes de développement, de politique et de maintien de la paix de l'ONU. En 2006, il a contribué à la création du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF). Plus tard, il a fait partie de la petite équipe qui a créé le Bureau d'appui des Nations unies pour la consolidation de la paix et le Fonds d'affectation spéciale pour la sécurité humaine. M. Abbashar est diplômé de l'université de Khartoum et a obtenu une maîtrise en études du développement de l'université d'East Anglia.
Dr Amado de ANDRES

Dr Amado de ANDRES

UNODC
Représentant Régional Adjoint
 
 
 
Le 22 février 2021, la Directrice exécutive de l’ONUDC a nommé le Dr. Amado de Andrés (Espagne) en tant que Représentant du Bureau régional de l’ONUDC pour l'Afrique de l'ouest et du centre (ROSEN) - cette affectation prenant effet le 1er mars 2021.

ROSEN bénéficie de la vaste expérience du Dr. de Andrés en tant que manager dans l’élaboration, la négociation, la mise en œuvre et le suivi des programmes d’assistance technique de l’ONUDC, ainsi que dans l’élaboration et le maintien de partenariats étroits avec les acteurs pertinents des gouvernements, du système des Nations Unies, du secteur privé et des organisations de la société civile.

Avant cette nouvelle affectation, le Dr. de Andrés était Représentant du Bureau régional de l’ONUDC pour l'Afrique de l’est (ROEA). A ce titre, il a négocié et mis en place des programmes significatifs pour faire progresser les travaux de l’ONUDC dans la région, et positionner efficacement l’ONUDC dans le contexte de la réforme du système de développement des Nations Unies.

Le Dr. de Andrés a rejoint l’ONUDC en 2004 en tant que responsable de programme au sein du Bureau régional de l’ONUDC pour l'Afrique de l'ouest et du centre (ROSEN).

Depuis lors, il a occupé différents postes au sein de l’ONUDC, notamment Représentant du Bureau régional pour l’Amérique centrale et les Caraïbes au Panama (ROPAN), Responsable de l’équipe Amérique latine et Caraïbes et Chargé du contrôle des drogues et de la prévention du crime au siège de l’ONUDC à Vienne.

Avant de rejoindre l’ONUDC, le Dr. de Andrés a travaillé pour la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK), la Banque Mondiale, la Commission européenne et Samsung. Amado est titulaire d’un doctorat en droit international de l’Université du Michigan aux Etats-Unis, et d’un master en administration publique du Collège d’Europe en Belgique. Il parle couramment l’anglais, le français et l’espagnol et a une connaissance du portugais.
Dr Juliette Biao Koudenoukpo

Dr Juliette Biao Koudenoukpo

PNUE
Directeur Régional
 
 
 
Juliette Biao Koudenoukpo, directrice du Programme des Nations unies pour l'environnement et représentante régionale pour l'Afrique, possède une vaste expérience du développement international et gère depuis plus de 30 ans des initiatives de développement en Amérique latine, au Canada et en Afrique, en mettant l'accent sur l'environnement, les moyens de subsistance des communautés et l'égalité des sexes. Elle a travaillé avec une série d'organisations internationales pour développer, gérer et mobiliser des ressources. Mme Biao a lancé des initiatives novatrices, notamment la gestion participative des zones protégées. Elle a précédemment occupé le poste de ministre de l'environnement et de la protection de la nature au Bénin ainsi que celui de Ministre de la famille et de l'enfance par intérim. Mme Biao est titulaire d'un doctorat en politique et administration publiques, d'une maîtrise en économie forestière ainsi que de nombreux autres certificats universitaires et professionnels. Elle a reçu le Global Women Leadership et le Green Future Leadership Award pour son leadership et ses réalisations dans le domaine de la gestion environnementale et du développement durable.

Mme Biao a reçu le titre le plus élevé de commandeur de l'ordre national du mérite au Bénin.
Hubert_Gijzen

Hubert Gijzen

UNESCO
Directeur Régional
 
Le professeur Hubert Gijzen est titulaire d'un doctorat en biotechnologie et a une carrière établie de plus de 38 ans dans le monde universitaire et la coopération internationale pour le développement durable. Tout au long de sa carrière, il a vécu et travaillé dans divers pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et d'Europe, dans une série de fonctions de haut niveau en tant que professeur titulaire et titulaire de chaire dans des universités, en tant que diplomate, chef d'équipe, représentant régional, et actuellement en tant que directeur et représentant régional de l'UNESCO.

Outre son travail actuel pour l'UNESCO, il continue d'occuper des postes universitaires en tant que professeur titulaire de biotechnologie environnementale à l'IHE Delft Institute for Water Education (depuis 1995) et dans d'autres institutions. Hubert a publié plus de 400 articles et livres, et a présenté de nombreux exposés dans les domaines de la gestion de l'eau, de la microbiologie, des sciences de l'environnement, de la biotechnologie et du génie sanitaire et environnemental. Il a également couvert des sujets sur la coopération internationale, le développement durable, les OMD, les ODD, le big data et le changement climatique. Il a occupé de nombreuses fonctions consultatives internationales et siégé aux conseils d'administration d'instituts et de programmes prestigieux.

Le Professeur Hubert a rejoint l'ONU en 2006 en tant que directeur du Bureau scientifique régional de l'UNESCO pour l'Asie et le Pacifique, basé à Jakarta, en Indonésie. En 2015, le Professeur Hubert a été nommé directeur régional du nouveau Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique australe à Harare, au Zimbabwe. En juillet 2021, il a été nommé directeur régional pour l'Afrique de l'Est (Bureau de Nairobi) et est le représentant de l'UNESCO au Kenya, aux Comores, à Djibouti, en Érythrée, à Madagascar, à Maurice, en Ouganda, au Rwanda, aux Seychelles et en Somalie. Il est le représentant de l'UNESCO auprès de la SADC, fait partie de l'équipe des directeurs régionaux des Nations Unies et est membre de la plateforme de coordination régionale des Nations Unies pour l'Afrique.
Isabelle Durant

Isabelle Durant

CNUCED
Secretaire Générale interimaire
 
 
 
Preeti Sinha

Preeti Sinha

UNCDF
Secretaire Executive
 
 
 
Mme Sinha est un banquier d'investissement et de développement expérimenté à l'échelle mondiale avec une expérience de 30 ans dans le domaine de la collecte et de la gestion de capitaux institutionnels publics et privés de développement. Elle a été PDG et présidente de FFD Financing for Development LLC, une société spécialisée dans le financement du développement axée sur le financement des ODD de l'ONU. Le rôle de Mme Sinha en tant que PDG et Présidente a été fondé sur son expérience en tant que pionnière en leadership mondial au Forum économique mondial, dans le cadre de l'Initiative sur le financement du développement, au sein du Programme des Nations Unies pour le développement.

Mme Sinha a dirigé le YES Global Institute, un groupe de réflexion du secteur privé sur le développement socioéconomique à New Delhi, qui a construit l'écosystème d'investissement à impact en Inde. Elle a également occupé des fonctions de mobilisation des ressources à la Banque africaine de développement, y compris la gestion de la reconstitution des ressources du FAD-13, qui a permis de recueillir 7,3 milliards de dollars américains auprès de 27 pays donateurs. Auparavant, elle était banquière d'investissement chez HSBC, Rabobank, Lehman Brothers et JP Morgan à Londres, Hong Kong, Mumbai et New York.

Mme Sinha est diplômée du programme de formation des cadres supérieurs de la Harvard Kennedy School of Government Executive Education en gestion des finances publiques. Elle est également titulaire d'une maîtrise en leadership mondial du Forum économique mondial et d'une maîtrise en gestion publique et privée (MPPM) /MBA de la Yale School of Management (SOM). Mme Sinha est diplômée du Dartmouth College avec un baccalauréat en arts en économie et en informatique.