JOURNEE PARLEMENTAIRE- NATIONS UNIES MADAGASCAR POUR UNE MEILLEURE APPROPRIATION DE l’AGENDA 2030

Antananarivo, le 14 mai 2021, Le Système des Nations Unies à Madagascar a eu un échange avec les Parlementaires au sein de l’Assemblée Nationale.

« L’Assemblée Nationale est heureuse d’accueillir la grande famille du Système des Nations Unies ». Cette phrase est de la Présidente de l’Assemblée Nationale, Madame Christine Razanamahasoa lors de son discours d’ouverture de la séance d’échange entre les parlementaires et les agences du Système des Nations Unies au cours de la première session ordinaire de l’année. Elle a souligné le caractère historique pour son institution de rencontrer l’ensemble des agences, programmes et projets du SNU et l’intérêt de cette session qui porte sur deux points précis dont l’approbation de la mise en œuvre de l’agenda 2030 et le contrôle de l’efficacité des actions sur le terrain.

 

Le contexte actuel de pandémie de la covid-19, n’a pas empêché les parlementaires à participer activement aux échanges qui a été organisée virtuellement.  De plus, cette séance a permis aux agences du SNU de réaffirmer aux Parlementaires leurs soutiens techniques à la réalisation de la Politique Générale de l’État et aux stratégies opérationnelles du parlement.

 

.Le Coordonnateur Résident des Nations Unies à Madagascar, le plus haut Représentant du Secrétaire   Général de l’ONU dans le pays quant à lui a parlé de la réforme des Nations Unies pour mieux accompagner les efforts des pays dont Madagascar notamment pour l’atteinte des priorités nationales dans le cadre des ODD qui fait partie de l’agenda 2030 et avec un engagement de ne laisser personne de côté.

 

Pour le Coordonnateur Résident, cette journée parlementaire revêt d’une grande importance car elle permet d’une part de faire étalage des réalisations et de l’offre du SNU pour sa coopération avec Madagascar et d’autre part à faire la jonction avec l’Assemblée Nationale. Le SNU s’adresse à la population Malagasy à travers leurs Représentants élus. Il a également saisi cette opportunité pour partager aux parlementaires les priorités stratégiques du nouveau cadre de coopération.

 

Au cours de leurs présentations, les Représentants des agences ont partagé les contributions du SNU à l’amélioration des conditions de vie de la population en mettant en exergue les défis, les leçons apprises ainsi que les recommandations pour une appropriation par les parlementaires plus renforcée et pour l’effectivité des institutions gouvernementales et institutions techniques étatiques.

 

Ils ont également fait le point sur la contribution du SNU à la gestion des crises humanitaires dont celle de santé publique relative à la Covid-19, notamment à travers le soutien au PMDU et par le truchement de la Réponse Socio-Économique Immédiate, et celle des effets de la sècheresse dans le Grand sud.

 

Différents thèmes dont l’état de droit, la bonne gouvernance et la consolidation de la paix, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, les droits fondamentaux et la problématique de développement durable, l’économie, l’emploi décent et le partenariat avec le secteur privé ont été abordés.

 

Dans leurs interventions les députés ont manifesté leur souhait de renforcer cette collaboration avec le Système des Nations Unies et si possible de rapprocher et converger les interventions du SNU de tous les districts et régions de Madagascar, y compris les plus reculées et les plus inaccessibles.

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
OIT
Organisation internationale du travail
OCHA
Bureau de la coordination des affaires humanitaires
HCDH
Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme
RCO
Bureau du(de la) Coordonnateur(trice) résident(e)
UNESCO
Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture
UNFPA
Fonds des Nations unies pour la population
UNICEF
Fonds des Nations unies pour l'enfance
ONUDI
Organisation des Nations unies pour le développement industriel
OMS
Organisation mondiale de la santé