Entrevue du Président de la République Andry Rajoelina avec les Partenaires Techniques Financiers

Le Président de la république a reçu les Partenaires Techniques financiers au Palais d'Etat Iavoloha pour une réunion "Speciale Kere"

La présentation des données chiffrées qui viennent d'être mises à jour,  et ce afin de pallier toute épuisement dans l'utilisations des ressources matérielles et financières pour l'appui au Kere dans le Sud a été l ' objet de la rencontre entre le Président de la République Andry Rajoelina et les partenaires techniques et financiers au Palais d'Etat Iavoloha. Actuellement,  1 348 000 de personnes sont victimes de kere dans le sud et Sud-Est dont 900 000 personnes sont classés dans les phases 3 et 4 qui est la situation d'alerte et d’insécurité alimentaire et nutritionnelle aigue. Parmi ses besoins identifiées, l'approvisionnement en eau potable,  des vivres et des produits alimentaires ainsi que l'attribution de fonds via des transferts monétaires font l'objet des plus urgents.  Au cours de cette deuxième réunion porté sur le sujet de la malnutrition dans le sud de Madagascar, ”speciale Kere” l’Etat Malagasy et les partenaires techniques et financières ont discuté des investissements pour subvenir aux besoins des victimes en situation d'alerte dans le sud.

Les PTF ont renforcé leur volonté de contribution et appuie le Gouvernement Malagasy dans son implication totale de diriger l'opération pour des résultats concrets et palpables. Les membres de la communauté internationale s’intéressent également au mode de fonctionnement du CCO contre le Kere en vie de mener des interventions optimales pour des résultats concrets, mesurables et quantifiables.  

Les Nations Unies à Madagascar se proposent d'être le porte-voix pour mobiliser la communauté internationale. De son côté, le Président de la République encourage l'implication de tous pour sauver la population de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle aigue tout en mettant en place des solutions durables afin de garantir l'autonomie alimentaire des populations. Il a ainsi insisté sur le renforcement et l'amélioration de

l'intervention en mettant en place le CCOK à destination d'avoir une base de données, des informations précises sur l'évolution de la situation et un inventaire des matériels pour plus d'efficacité avec le renfort des armées. L'objectif fixé par les participants de cette entrevue se base sur le fait que la population du Sud atteigne l'autonomie à l'horizon 2021.

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
RCO
Bureau du(de la) Coordonnateur(trice) résident(e)