La réponse de protection sociale en milieux urbain et suburbain face au COVID-19 est lancée

Le Gouvernement, avec l’appui de ses partenaires, se mobilise pour venir en aide auprès des populations affectées économiquement par les mesures de confinement à Antananarivo, Toamasina et à Fianarantsoa

24 Avril 2020 - Les réponses en protection sociale à travers les transferts monétaires non conditionnels (TMNC) en milieux urbain et suburbain se mettent en place pour venir en aide aux ménages vulnérables et affectés économiquement par le COVID-19, entre autres, par les mesures de confinement prises par l’Etat malagasy. Même si le déconfinement partiel est annoncé par le Président de la République dans ces régions, permettant aux populations de reprendre leurs activités économiques pour une demi-journée (de 6 à 13h), les mesures affectent toujours plusieurs ménages dont l’exercice de leur travail journalier est perturbé ainsi que ceux dont les revenus sont déjà fragiles.

Près de 189 400 ménages issus des 769 fokontany des huit districts d’Antananarivo, de Toamasina et de Fianarantsoa bénéficieront du TMNC, appelé TOSIKA FAMENO dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Stratégique d’Urgence Sociale Covid-19 du Gouvernement malagasy.

Les bénéficiaires du TOSIKA FAMENO, identifiés au niveau des fokontany et enregistrés dans la liste des bénéficiaires établie par les communes respectives, sont des ménages très pauvres et vulnérables, les plus exposés à un risque d’insécurité alimentaire ainsi que ceux dont les revenus sont interrompus à cause du confinement. Le montant du TOSIKA FAMENO s’élève à 100 000 ariary par ménage, pour un mois, et payable en une seule tranche. Le paiement des transferts aux ménages bénéficiaires sera effectué par mobile money pour limiter les risques de contacts entre les personnes. Et, les ménages bénéficiaires pourront ensuite, s’ils le souhaitent, récupérer leur transfert en espèces auprès des agences de paiement tels que les opérateurs en téléphonie mobile, Paositra Money ou Western Union toujours afin d’éviter les contacts directs des personnes.

« Plusieurs milliers de ménages, qui vivent au jour le jour et dont les activités professionnelles sont suspendues suite aux mesures de confinement se retrouvent aujourd’hui privés de ressources. La mise en place d’un système d’assistance sociale va non seulement leur permettre de combler la perte de leurs revenus, mais également d’appuyer leur besoin nutritionnel », déclare Lucien Irmah NAHARIMAMY, Ministre de la Population, Protection sociale et Promotion de la Femme. « Le Gouvernement est reconnaissant de pouvoir compter sur ses nombreux partenaires pour avoir mis en œuvre dans les meilleurs délais possibles le plan d’urgence sociale. »

L'Etat Malagasy a mis à contribution ses partenaires techniques et financiers à savoir la Banque mondiale par le biais du Fonds d’Intervention pour le Développement (FID), le Programme Alimentaire Mondial (PAM), l’Union Européenne, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’UNICEF, la Croix Rouge Malagasy, le CARE et l’Action Contre la Faim (ACF), pour réaliser cette opération.

 

Contacts presse
Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
PNUD
Programme des Nations unies pour le développement
UNICEF
Fonds des Nations unies pour l'enfance
PAM
Programme alimentaire mondial