Journée de la Femme, 8 mars 2019

Allocution du Coordonnateur résident du Système des Nations Unies à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, 8 mars 2019

Excellence Madame la Première Dame de Madagascar,

Madame le Ministre de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme,

Mesdames et Messieurs les Ministres Monsieur le Chef de la Région Boeny,

Monsieur le Préfet de la Région Boeny,

Monsieur le Chef de District de Majunga I,

Monsieur le Maire de la Commune Urbaine de Majunga,

Chers collègues du Système des Nations Unies,

Mesdames les membres des Organisations Féminines,

Mesdames et messieurs les représentants des organisations de la société civile et du secteur privé,

Mesdames et messieurs les représentants des autorités civiles, militaires et traditionnelles,

Distingués invités,

SALAMA TOMPOKO ! MIARAHABA NY VEHIVAVY REHETRA TRATRY NY FETY !

Excellences, Mesdames et messieurs,

Je me réjouis d’être avec vous en ce jour du 8 Mars qui,depuis 1977 a été officialisé par les Nations unies en tant que Journée internationale pour les droits des femmes.

Mes pensées et sincères reconnaissances vont à l’endroit de femmes et de ces filles qui sont venues avant nous, et qui ont lutté et effectué des choses extraordinaires pour faire avancer le combat pour l’égalité femme-homme.

Mesdames et messieurs,

Cette année, la célébration de la Journée Internationale de la Femme est placée sous le thème « penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ». Ce thème interpelle les acteurs à investir dans le capital humain de la femme.Il met également en lumière l’accès aux services publics et la sécurisation des revenus pour faire avancer la situation des femmes.

Mesdames et messieurs,

L’égalité et l’autonomisation des femmes fait partie des 17 Objectifs de développement durable, mais elles font également partie intégrante de tous les aspects d’un développement inclusif et durable. En effet, l’atteinte de chaque ODD dépend de la réalisation de l’Objectif 5.C’est pourquoi l’accent est mis cette année sur l’innovation, en plaçant cet axe au centre de la réflexion sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes à l’échelle mondiale.

Excellence Madame la Première Dame de Madagascar, Mesdames et Messieurs, distingués invités

Des progrès ont été réalisés à Madagascar en termes d’exercice de leurs droits par les femmes. Des résultats ont été enregistrés, notamment en ce qui concerne le droit à la santé, car la prévalence contraceptive a gagné 5 points ces six dernières années pour atteindre 38,9 % en 2017. Des efforts ont été menés pour faciliter l’accès des femmes au services de la santé ce qui nous a permis de sauver des vies non seulement des femmes mais aussi des enfants.

En ce qui concerne la protection, le nombre des services de prise en charge des femmes et des filles victimes de violence ont augmenté ces dix dernières années. Ce qui a permis à plus de 30 000 victimes de bénéficier de services de prise en charge psychosociale, médicale et/ou juridique jusqu’en 2018.

La dernière révision de la liste électorale de 2018 a donné l’opportunité à plus de 4 500 000 femmes de participer aux élections présidentielles dont 46% du fichier électoral malagasy ; un pourcentage qui, j’espère sera en constante amélioration afin de ne laisser personne de côté.

Des progrès normatifs importants ont récemment été réalisés à Madagascar dont la révision de loi sur la nationalité qui permet désormais aux femmes de transmettre leur nationalité à leurs enfants, et la promulgation de la loi sur la santé de la reproduction et la planification familiale qui permet aux femmes et à sa famille de choisir le nombre et l’espacement de leurs enfants, et l’adoption de la stratégie nationale de lutte contre le mariage des enfants.

Excellences, Mesdames et messieurs,

En cette occasion, permettez-moi de vous partager le message du secrétaire général de l’ONU M. Antonio Guterres

Je cite :

« L’égalité des genres et les droits des femmes sont fondamentaux pour progresser à l’échelle planétaire sur la voie de la paix, de la sécurité, des droits de l’homme et du développement durable. Nous ne pouvons rétablir la confiance dans les institutions, reconstruire la solidarité au niveau mondial et tirer parti des diverses perspectives qu’en luttant contre les injustices historiques et en promouvant les droits et la dignité de toutes et de tous.

L’augmentation du nombre des femmes à des postes de décision est fondamentale. À l’ONU, j’en ai fait une priorité personnelle et urgente. Nous avons assuré la parité entre les sexes parmi celles et ceux qui dirigent nos équipes dans le monde, et le nombre de femmes occupant des postes de responsabilité est le plus élevé jamais atteint dans l’Organisation.

Nous continuerons à faire fond sur cette avancée.

Les programmes nationalistes, populistes et d’austérité ajoutent à l’inégalité de genre par des politiques qui restreignent les droits des femmes et suppriment l’accès aux services sociaux. Dans certains pays, alors que le taux d’homicide est d’une manière générale en baisse, celui de féminicide est en hausse. Dans d’autres, nous constatons un recul de la protection juridique contre la violence domestique et la mutilation génitale féminine. Nous savons que la participation des femmes aux accords de paix rend ces derniers plus durables, ce qui n’empêche pourtant pas les gouvernements qui plaident en leur faveur de ne pas réussir à traduire leurs paroles en actes. Le recours à la violence sexuelle en tant que tactique dans les conflits continue d’être à la source de traumatismes à l’échelle des individus et de sociétés entières.

Dans ce contexte, il nous faut redoubler d’efforts pour protéger et promouvoir les droits, la dignité et le leadership des femmes.

Nous devons trouver des manières innovantes de réinventer et de reconstruire notre monde pour qu’il profite à toutes et à tous. Les femmes occupant des postes de décision dans des secteurs comme l’urbanisme, les transports et les services publics peuvent accroître l’accès d’autres femmes, prévenir le harcèlement à leur égard et les violences dont elles font l’objet, et améliorer la qualité de vie de chacune et de chacun.

Cela vaut également pour l’avenir numérique qui nous entoure déjà. L’innovation et la technologie sont le reflet de celles et ceux qui sont à leur origine. La sous représentation des femmes et le fait qu’elles ne demeurent pas en poste dans les secteurs de la science, de la technologie, de l’ingénierie, des mathématiques et de la conception devraient être une source de préoccupation pour nous toutes et tous.

En cette Journée internationale des femmes, veillons à ce que les femmes et les filles puissent concevoir des politiques, des services et des infrastructures ayant un effet sur notre vie. Et apportons notre soutien aux femmes et aux filles qui suppriment les obstacles à la création d’un monde meilleur pour toutes et pour tous. »

Fin de citation

Excellences, Mesdames et messieurs

Avant de terminer mon allocution, je voudrais remercier Son Excellence la Première Dame d’avoir honoré de sa présence cette célébration en démontrant son engagement à soutenir les femmes malgaches ainsi que celles des autres pays du monde. Je tiens également à féliciter Madame la Ministre de la Population de nous avoir associé à cette belle cérémonie. Je profite également de cette occasion pour vous réitérer l’engagement résolu du Système des Nations Unies à appuyer les initiatives du gouvernement pour atteindre l’objectif de l’égalité et de l’autonomisation de la femme.

Ainsi, nous sommes heureux d’offrir un véhicule à la Brigade Féminine de Proximité, qui, nous l’espérons, permettra à la police d’apporter la réponse appropriée au problème des violences basées sur le genre. Aussi, c’est avec un grand honneur et joie que je remets avec le Représentant de l’UNFPA la clé de la voiture au Ministre de la Sécurité Publique ici présent. Nous croyons que lorsque les citoyens sont confiants et ont foi en leurs forces de sécurité, la Nation toute entière en bénéficie.

Bonne fête des droits de la femme à tous !

Je vous remercie pour votre attention.

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
RCO
Bureau du(de la) Coordonnateur(trice) résident(e)
UNFPA
Fonds des Nations unies pour la population
CINU
Centre d'information des Nations Unies